Citations

« Je suis revenu chercher un asile dans l’impeccable naïveté »

— Charles Beaudelaire

Vicq en Yvelines

L’église Saint-Martin de Vicq en Yvelines

L’église Saint-Martin de Vicq en Yvelines. A gauche le cimetière et à droite la mairie.

Vicq est une commune de 347 habitants (2012), d’une superficie de 4,43 km2, située au centre du département des Yvelines en région parisienne. Elle fait partie du canton d’Aubergenville. Avant le redécoupage cantonal de 2014, elle faisait partie du canton de Montfort-l’Amaury. Vicq se trouve à 45 kms du centre de Paris, et à environ 25 kms de Versailles, Rambouillet et Saint-Germain-en-Laye.

Selon Wikipedia, le nom de « Vicq » dérive du bas latin, vicus, qui désignait un petit village (et que l’on retrouve dans l’adjectif vicinal)  . D’après certains auteurs, le mot latin « vicus » signifiait  » village de culture  » pendant la période gallo-romaine.

Objets de parure provenants de la nécropole mérovingienne de Vicq

Objets de parure découverts dans plusieurs tombes de la nécropole mérovingienne de Vicq (VIIème siècle)
Crédit: Pascal Laforest, Service Archéologique Départemental des Yvelines (SADY)

Vicq est aussi l’une des plus importantes nécropoles du premier moyen âge en Europe. La présence d’un village depuis l’époque gallo-romaine est attestée par les fouilles entreprises en 1851 sous la direction d’Auguste Moutié, et complétées par la Direction des Antiquités Historiques du Département en 1981. Plusieurs centaines de tombes médiévales et mérovingiennes furent recensées, dont celles mises à jour par les habitants de Vicq, au cours de labours, constructions ou plantations, dans leurs jardins, dans les champs, dans le cimetière… Malgré les pillages, dans les 1600 tombes fouillées on découvra grande quantité de poteries, bijoux, perles, haches, verreries, monnaies et lances. On ne connaît pas encore avec certitude les limites exactes du site archéologique de la nécropole mérovingienne de Vicq.

Pour en savoir plus, le site du Service Archéologique Départemental des Yvelines (SADY).

Et un article de Jean Soulat paru en novembre 2012 dans la revue Archeologia (pdf):
Vicq, une immense nécropole mérovingienne .

 

L' église Saint-Martin et le cimetière de Vicq

L’ église Saint-Martin et le cimetière de Vicq

A deux minutes à pied du Musée d’Art Naïf, l’église Saint Martin de Vicq est le témoin de diverses époques. Datée du 17e siècle, elle abrite une cloche datant de 1550, comme attesté par l’inscription qui y figure. Cette cloche serait la plus ancienne des Yvelines. Sous la chambre des cloches, où l’on peut accéder par un escalier extérieur, on trouve des réemplois des 12e-15e siècles. L’intérieur est orné d’un ensemble classé de boiseries de chêne du 18e siècle, sculptées par Louis Drouère et des ébénistes versaillais. A côté de l’église, le cimetière actuel recouvre partiellement la vieille nécropole.

 

Sites naturels, historiques et culturels autour de Vicq

Références à propos de Vicq :
-JAQUESSON Michel, WEY Gérard et WEY Doris, Balade de découverte du patrimoine : Vicq et ses environs, éd. A.R.H.G.T. (Association de Recherches Historiques et Généalogiques de Tacoignières), 2002.
-MOUTIÉ, Auguste, Rapport sur les fouilles exécutées par la S.H.A.R.Y. (Société Archéologique de Rambouillet et de l’Yveline) dans un ancien cimetière de la commune de Vicq.
-Mémoires de la S.H.A.R.Y.
-SERVAT, M. E., La nécropole mérovingienne de Vicq.

Partager l'article